[sticky post]Ну, вот мы и в Хоппре:)
ruprecht_jr
Вот и сюда я добрался....
Tags:

San-Antonio renvoie la balle (S.-A #041)
ruprecht_jr

San-Antonio renvoie la balle (1960)

« — Dire que tout cela s’est déroulé
en onze heures, soupiré-je.»

San-Antonio «San-Antonio renvoie la balle»

Après le viron à Étretat, il est grand temps de revenir sur les pérégrinations de notre valeureuse Dream Team san-antonienne, qui se densifie, s’accumule, se concrétise, se réalise, se matérialise, s’incarne, se focalise, se navigabalise d’un volume à un autre…

L’horrible épidémie, contagieuse entre toutes, cette énumération!

J’ai aussi l’honneur d’ajouter qu’aucun animal n’a été maltraité durant cette histoire. Sinon, le Diplodocus, dit Elephant Man, le Jumbo des Salons, le Mahousse, le Mammouth de Banlieue, le Mastodonte, le Pachyderme, le Taureau de la Rousse, ou, tout court, le vaillant, le vigoureux, le fougueux, le preux Alexandre-Benoît Bérurier.

«Et San-A, et San-A, qu’est-ce qu’il fait San-A?» aurait interpellé Jacques Prévert dans la suite imaginaire de «Familiale».

«San-Antonio renvoie la balle» aurais-je déclamé à la cantonade…

Окончание эссе по ссылке в блоге: http://wp.me/p76MuS-3KI

Dans ma Ford intérieure #074
ruprecht_jr

Le Figaro и типичные орфографические огрехи
ruprecht_jr

Хорошая получилась у Le Figaro сводная заметка о наиболее типичных орфографических ошибках. Грех было пройти мимо. Да я и не прошел, а публикую ее сегодня здесь, как говорится, in extenso. Без сокращений.

Ces fautes d’orthographe courantes à ne plus faire

PIÈGES 5/5 — Pluriel des noms composés, redoublement de consonnes, accord des nombres… La rédaction du Figaro a répertorié pour ce dernier épisode sur les fautes de français, quatre erreurs à ne plus faire.

L’orthographe, ce totem et tabou de la langue française. Tantôt érigée sur un piédestal tantôt esquintée et battue en brèche, celle qui répond de notre communication et compréhension à l’écrit comme à l’oral s’avère bien difficile à maîtriser.

Nul n’est besoin de délayer notre argumentation sur des pages. Encore moins sur internet! Les subtilités de la langue de Molière sont un fait. Bien souvent pernicieuses et déconcertantes, ces dernières n’en font pas moins sa beauté et son prestige. Afin de parfaire notre vocable, Le Figaro vous propose pour ce cinquième volet des fautes d’orthographe, un résumé de nos erreurs les plus courantes au quotidien.

Окончание материала - в блоге, по адресу: http://wp.me/p76MuS-3Ko


Stanislas Petrosky «L’amante d’Étretat»
ruprecht_jr

« Il aurait fallu être un surhomme pour s’en sortir. »

Stanislas Petrosky «L’amante d’Étretat»

Le grand œuvre (!) de San-A ne s’est pas incrusté chez moi à perpétuité. Pour ne pas me rouiller faute de lecture d’autres genres, je m’y accorde un petit répit chaque deux ou trois petits san-antonio lus (j’en ai déjà une quarantaine à mon actif!).

Quel livre va reprendre le flambeau? me demanderiez-vous. (oh! quel excès de grandiloquence!)

Ma réponse est bien précise. Il s’agit du roman de Stanislas Petrosky dont le titre est «L’Amante d’Étretat».

Je fais de mon mieux pour ne pas perdre de vue tout ce qui est lié à Frédéric Dard alias San-Antonio. Avec «L’Amante d’Étretat» j’y ai touché en plein dans le mille! Stanislas Petrosky, grand féru de son œuvre, y a inséré l’indice de son affection, qui est, par interim, l’un des personnages (malgré son mutisme) du livre.

Argument de poids, non? En tout cas, moi, j’y ai craqué.

[Spoiler (click to open)]

♦ Auteur : Stanislas Petrosky
♦ Titre : L’amante d’Étretat
♦ Éditeur / publication: Éditions l’Atelier Mosésu (Collection «PARABELLUM») / 2016
♦ Lieux principaux de l’action : Le Havre, Étretat.
♦ Personnages principaux : Isabelle Mergis, Frédéric Dargelin, Éric, Clair Finck.

La quatrième de couverture :
Guillemet Isabelle et Frédéric vivent une des plus belles histoires d’amour qui soit, passionnée et fusionnelle.
Mais un jour où Frédéric part s’adonner à sa passion, la planche à voile, il disparaît corps et bien en mer. Isabelle va doucement mais sûrement sombrer dans la folie sans l’homme qu’elle aime.

Stanislas Petrosky nous entraîne dans les méandres de la dépression. Jusqu’où le manque de l’être aimé peut-il mener ?

Mais l’auteur venant du monde du polar, il se pourrait que L’Amante d’Étretat ne soit pas qu’une simple histoire d’amour tragique.

Après avoir vainement essayé de faire croire à ses lecteurs qu’il était un réfugié arménien, Stanislas Petrosky a décidé de tomber le masque mortuaire. Si Petrosky n’est toujours pas son vrai nom, on sait désormais que l’individu qui se cache derrière ce pseudonyme est bien français et vit en Normandie.

SYNOPSIS

Le récit débute par les bribes du journal intime d’Isabelle Mergis, personnage principal de cette courte histoire.

Son enfance n’a été couverte ni d’amour, ni de tendresse. D’abord, c’était à cause de son père, un ivrogne battant sa femme pour un oui ou pour un non. Après sa mort (il s’est fait écraser par un train), la mère d’Isabelle ne s’en relèvera jamais. C’était son tour à ne pas dessoûler. Finalement, cet abus d’alcool l’a fait suivre son mari dans la tombe…

À l’âge de vingt ans, Isabelle Mergis devient orpheline. Le proverbe prétend qu’«à quelque chose malheur est bon» et, lors du décès de sa mère, Isabelle rencontre Frédéric Dargelin, amour avec un grand A de toute sa vie.

Ils travaillent ensemble, ils se marient, ils achètent une maison à Étretat, ils sont très heureux… Isabelle commence à avoir confiance en son heureuse étoile…

Guillemet « Dix ans passèrent. Et puis vint le drame […] »

Frédéric Dargelin, disparaît en mer. La mer est si impitoyable, qu’elle n’a pas rendu à Isabelle le corps de son mari pour faire le deuil.

Guillemet « […] la législation exige que, pour déclarer décédée une personne disparue, dix ans s’écoulent après la date de disparition. »

Isabelle, qui a perdu d’un coup toute envie de vivre, fait un plongeon dans la dépression, le désespoir et le vide. Pourra-t-elle s’en sortir? Pourra-t-elle maîtriser sa folie?

Il y a encore une chose que l’auteur a réservé pour la fin du livre, pour la bonne bouche…

AVIS D’AUTODIDACTE

«L’amante d’Étretat» est le deuxième roman ce jeune écrivain français et ma première rencontre avec son œuvre. Stanislas Petrosky est le pseudonyme. L’auteur est français, il vit en Normandie et il est un grand féru de l’œuvre de Frédéric Dard (alias San-Antonio). Toute information supplémentaire est disponible sur son site.

«L’amante d’Étretat» est une belle histoire avec une intrigue minutieusement ficelée. L’auteur manie la plume avec habilité et plonge ses lecteurs dans une atmosphère glauque, hypnotique, pour faire exprimer les sentiments d’Isabelle, son désespoir, son isolement, sa détresse… Le style de l’écrivain ressemble au style administratif — strict, sobre, méthodique, privé de fioritures superflues.

Dans cette histoire, Stanislas Petrosky rends hommage  à Frédéric Dard (le roman de F.D. «Une seconde de toute beauté» est l’un des personnages muets du récit) et à son confrère belge Paul Colize. (« […] Le docteur Gillio… au 157 de la rue Paul-Colize au Havre… »).

Cette histoire reste fidèle à la réputation d’un drame psychologique presque jusqu’à la dernière page. Mais n’oubliez pas la quatrième de couverture:

Guillemet « […] il se pourrait que L’Amante d’Étretat ne soit pas qu’une simple histoire d’amour tragique. »

Je suis sûr que votre patience soit récompensée ex abrupto.

EN RÉSUMÉ

«L’amante d’Étretat» est un mélange glauque de drame psychologique et de roman noir habilement touillés, peaufinés et servis par Stanislas Petrosky. Dans ma collection, il y a aussi son autre roman, «Je m’appelle Requiem et je t’…»  qui pourrait devenir, en perspective, encore une bonne lecture. De toute façon, je l’espère.

4.0/5

ANNEXES

1/ À RETENIR (liste sélective) :

en état d’ébriété, loc.nom. — в состоянии опьянения;
grappiller, v.tr.перен. подбирать остатки; брать, где придётся;
immuable, adj. — неизменный, незыблемый, непреложный;
pauvre hère, n.m. — бедняга, бедолага, горемыка;
se remettre en selle, loc.fig. — поправить свои дела, вернуться в дело;

2/ SOURCES :

Скачать (формат fb2) из облака GoogleDrive. Бесплатно. Без регистрации.
Скачать (формат fb2, epub, txt) из библиотеки Maxima-Library. Бесплатно. Требуется регистрация.

Это эссе в моем блоге: https://autodidacteblog.wordpress.com/2017/03/19/stanislas-petrosky-l-amante-d-etretat/


Ход конём или Coiffer sur le poteau
ruprecht_jr

«Смешались в кучу кони, люди…»
М.Ю. Лермонтов «Бородино»

В предыдущих выпусках этой рубрики мы уже говорили и о спорте (см. «Крути педали, пока не дали или Pédaler dans la choucroute»), и о парикмахерских красотах (см. «Краткий курс крючкотворства (Couper les cheveux en quatre)», «Приходите завтра (Demain on rase gratis)» и «Причесывая жирафу или Peigner la girafe»).

А если совместить оба этих аспекта в одной идиоме? Думаете, что это бред сивой кобылы? Тёмная лошадка? Троянский конь? Или Coiffer sur le poteau?

COIFFER SUR LE POTEAU [loc. fig.]

SIGNIFICATION(S): Devancer juste avant l’arrivée.

ЗНАЧЕНИЕ(Я): Обогнать кого-л. в последний момент, у самого финиша.

ORIGINE: Своим происхождением фразеологизм «coiffer sur le poteau» обязан скачкам. Разумеется, глагол «coiffer» здесь не имеет ничего общего с расчесыванием чьей-то гривы или шевелюры. Дело в том, что с 1906 года за этим глаголом числится спортивное значение — «опередить на голову (на скачках)». Кстати, оборот «coiffer un concurrent», т. е. «обойти, обставить своего соперника», встречается во французском языке уже с 1939 года. Теперь о «poteau». Помимо прочего, это слово обозначает ипподромный «финишный столб». До прихода современных технологий, победитель заезда определялся именно по голове лошади, первой пересекшей этот финишный створ. Со временем, идиома перекочевала из мира скачек сначала в другие виды спорта, а затем в бизнес и повседневную жизнь, ведь вырвать у своего соперника победу в последний момент возможно не только на бегах…

SYNONYME(s): coiffer au poteau;

À ÉCOUTER: Alain Rey tranche l’étymologie de cette expression sur RFI.

Guillemet « Messi a coiffé Ronaldo au poteau !» (Sports.fr)

Оставляйте ваши замечания и предложения в комментариях.

До встречи на следующей неделе! A la revoyure !

Source(s):

Wiktionnaire;
Expressio.fr;
lintern@ute;
Abbyy Lingvo;


Девять книг Эрве Базена
ruprecht_jr

Еще со студенческих времен я очарован психологизмом прозы Эрве Базена (Hervé Bazin) и считаю его одним из знатоков в семейных отношениях, как между отцами и детьми, так и между супругами. Его творчество — настоящая литература, что особенно ценно сейчас, когда так много печатного шлака…

На законченность это собрание не претендует, но 9 книг Базена лучше, чем 3 романа, положившие когда-то начало этой авторской коллекции в fb2.Les livres d'Hervé BazinВ это мини-собрание входит трилогия о семействе Резо (Vipère au poing; La mort du petit cheval; Cri de la chouette), а также шесть отдельных произведений Базена: Au nom du fils; L’huile sur le feu; Le matrimoine; Lève-toi et marche; Madame Ex; Un feu dévore un autre feu;

[Spoiler (click to open)]

Список произведений и где их можно скачать

Как обычно, есть две опции для скачивания:

→ с GoogleDrive (бесплатно; только fb2; без регистрации);
→ с Maxima-Library в fb2, epub, txt (бесплатно; требуется регистрация);

Цикл «Famille Rezeau»:
♦ 01. Vipère au poing: GoogleDrive | Maxima-Library;
♦ 02. La mort du petit cheval : GoogleDrive | Maxima-Library;
♦ 03. Cri de la chouette : GoogleDrive | Maxima-Library;

Отдельные романы:
♦ Au nom du fils: GoogleDrive | Maxima-Library;
♦ L’huile sur le feu: GoogleDrive | Maxima-Library;
♦ Le matrimoine: GoogleDrive | Maxima-Library;
♦ Lève-toi et marche: GoogleDrive | Maxima-Library;
♦ Madame Ex: GoogleDrive | Maxima-Library;
♦ Un feu dévore un autre feu: GoogleDrive | Maxima-Library;

«Не переключайтесь» ©


Dans ma Ford intérieure #073
ruprecht_jr

Qu’est-ce QUI se passe или Qu’est-ce QU'IL se passe ?
ruprecht_jr

В этом мире всё относительно. В том числе, и самодовольство в вопросе владения французским языком. Достаточно бреши в собственных знаниях, чтобы спуститься с небес на землю. Чем не прививка от сытой самоуверенности?

Qu’est-ce QUI se passe или Qu’est-ce QU'IL se passe ?Я полжизни был убежден в правильности лишь этого варианта конструкций, типа «Qu’est-ce QUI se passe», «сe QUI se passe». И вот, читая книгу Марка Элсберга «Black-out. Demain il sera trop tard» (которую, кстати, не дочитал — хорошая интрига при весьма нудном исполнении), я натыкаюсь вот на такой вариант:

Guillemet « Aucune idée de ce qu’il se passe ! »

Я решил, что это просто огрех переводчика или редактора. Однако, эта ошибка продолжала сыпаться, словно из рога изобилия:

Guillemet « Qu’est-ce qu’il se passe ici ? »
Guillemet « Avec ce qu’il nous reste d’essence, nous n’atteindrons pas le chalet, constata-t-elle.»
Guillemet « Dites-moi enfin ce qu’il se passe. »

«Aucune idée de ce qui se passe !», подумал я, и стал разбираться в этом вопросе более детально.

[Spoiler (click to open)]

Эта заметка — результат моих изысканий. Велись они на французском языке, который я сохранил и в ссылках на первоисточники в этой публикации.

Qu’est-ce QUI se passe или Qu’est-ce QU'IL se passe ?Обе формы, и «Ce qui… se passe», и «Ce qu’il… se passe» являются грамматически корректными с небольшими оговорками.

Вот два перекликающихся обоснования этого случая.

1.

Les deux tournures sont admises et considérées comme correctes. La préférence peut être euphonique. Elles sont similaires car, le plus souvent, dans l’une ou l’autre construction, l’élément qui ou qu’il arrive, se passe, etc. n’est pas explicité.

Les précisions qui suivent visent à disséquer les deux types de construction (ce qu’il / ce qui), mais ne changent rien à leur côté interchangeable.

Ce qui… se passe correspond à une construction de type sujet / verbe dans laquelle une situation ou un événement (remplacé par ce qui) est sujet réel. Cette situation ou cet événement peut avoir été décrit avant, précisé après, ou être traité comme une ellipse.

Guillemet Ce qui se passe est inquiétant = cette situation est inquiétante.

Ce qu’il se passe est une construction impersonnelle du type il se passe (comme il pleut) combinée au gallicisme (construction propre au français) Ce… que (Je l’ai vu > c’est lui que j’ai vu).

Guillemet Il se passe quelque chose d’inquiétant.
Ce qu’ il se passe est inquiétant. [Ce que remplace la chose explicite, implicite, exprimée clairement ou non.]

Interrogation : « qu’est-ce qui/qu’il… »

De ce qui précède, il découle qu’on peut considérer qu’est-ce qu’il et qu’est-ce qui (« Qu’est-ce qui/qu’il se passe ? ») comme équivalents et admissibles dans la langue courante.

Dans la langue soignée (ou surveillée comme le dit Girodet), on préférera cependant la tournure impersonnelle avec inversion du sujet sous cette forme : « Que se passe-t-il ? »

2.

Grevisse, dans le Bon usage, précise : « Qu’est-ce qui est remplacé par ce qui », en donnant l’exemple suivant : « Qu’est-ce qui se passe —> Dites-moi ce qui se passe ». (Bu, § 420).

Cette réserve étant faite, on peut employer les deux expressions « ce qui se passe » et « ce qu’il se passe », l’usage étant très hésitant. Grevisse, toujours dans le Bon usage (§ 717), donne deux exemples qui illustrent ce sujet :

Guillemet « Ce qu’il se passa, je l’ignore (Henriot, Livre de mon père) ».
Guillemet « Je ne saurais dire ce qui se passait en moi (Ac. 1935-article passer).

Вот так вот, друзья! Как говорится, век живи — век учись. И чтобы никаких головокружений от успехов! 🙂

ИСТОЧНИКИ (SOURCES)

Langue-fr.net;
Question orthographe.fr;
Maurice Grevisse — Le Bon usage;

Эта же заметке - в блоге, по адресу: http://wp.me/p76MuS-3GF


Citation #075
ruprecht_jr

?

Log in